Don Quichotte

BalletDon Quichotte

Rudolf Noureev

Characteristiques

  • Durée:1h59
  • Full HD:Full HD
  • description

    Figure universelle, comique et tragique, perdu dans son monde et égaré dans celui de ses contemporains, ridicule et grandiose, admirable et pitoyable, Don Quichotte ne connaît ni la fourberie, ni le renoncement, ni la trahison. La perte de son idéal, la compromission : voilà la mort de Don Quichotte. Dès le xvIIe siècle, le personnage a inspiré bien des avatars, non seulement littéraires mais aussi musicaux ou chorégraphiques. Leurs auteurs n’avaient qu’à puiser dans l’abondance des épisodes du roman de Cervantès, véritable répertoire d’aventures et d’anecdotes, pourvoyeur de sujets pour artistes en mal d’inspiration. Au xIxe siècle, c’est l’Espagne tout entière qui devient source de créations artistiques, jusqu’aux limites du cliché. Âpre, noble ou pittoresque, elle offre le meilleur d’elle-même sous la plume de Mérimée, la baguette de Bizet ou le pinceau d’Edouard Manet. Avec Marius Petipa, elle donne lieu à la création de plusieurs ballets, dont le fameux Don Quichotte. À Moscou, puis à Saint-Pétersbourg, c’est le même succès triomphal, au gré des adaptations du ballet par Petipa lui-même ou par Alexandre Gorski. L’épisode du roman retenu par le chorégraphe, avec les noces de Kitri et de Basile, privilégie le versant le plus heureux de l’histoire. Les couleurs chatoyantes et les danses de caractère, avec tourbillons de gitans et de belles andalouses, font le reste auprès du public, conquis par une chorégraphie nouvelle autant que par l’exotisme ibérique. Au siècle suivant, un jeune danseur nommé Rudolf Noureev triomphe à son tour dans ce ballet qui fait la renommée de l’École russe. Il apportera avec lui en France la mémoire de cette œuvre pour en raviver le souvenir. Dès 1966, Noureev monte sa version de Don Quichotte pour le Ballet de l’Opéra de vienne, avant de la régler pour son entrée au répertoire de l’Opéra de Paris en 1981. Depuis, le Chevalier à la Triste Figure n’a plus vraiment quitté la scène de l’Opéra. Présenté depuis 2002 dans de nouveaux décors et costumes inspirés des tableaux de Goya, il emporte à chacun de ses passages le même triomphe, sans cesse renouvelé.
    Les Etoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet
    Orchestre de l’Opéra national de Paris

    Une coproduction Opéra de Paris Production, ARTE France et François Roussillon et Associés avec le soutien de la Fondation Orange, mécène des retransmissions audiovisuelles de l'Opéra national de Paris et le concours du centre national du cinéma et de l’image animée.
    Réalisateur : François Roussillon

    © 2012 – OPERA DE PARIS PRODUCTION – ARTE France – FRANCOIS ROUSSILLON ET ASSOCIES

    Visuel ©Julien Benhamou / OnP

Équipe artistique

Distribution